NOS ENGAGEMENTS

UN CADRE DE VIE AGRÉABLE, PRÉSERVÉ ET SÛR

Le Bouscat, l’ambition d’une « ville-nature »

  • Création d’un nouvel espace vert en plein coeur de ville : 1 parc urbain de 7000 m2 en lieu et place du Centre Technique Municipal rue Bonnaous.
  • Inauguration de la « ligne verte », reliant Ravezies à Sainte Germaine, soit 3,2 km dédiés aux déplacements doux et à la biodiversité. Le plus grand projet de « nature en ville » porté depuis l’inauguration du Bois du Bouscat.
  • Plantation, en bordure de ce même espace, d’une « forêt urbaine » afin d’améliorer la qualité de l’air, d’accroître la décarbonation, de réduire les éventuels îlots de chaleur et de renforcer surtout la biodiversité en ville.
  • Réorganisation des jardins partagés de Godard et création de nouveaux jardins partagés dans le quartier Gourribon et le quartier de l’Hippodrome.
  • Réhabilitation et végétalisation de la place Blaise Pascal, de la dalle des écus et du square d’Arnstadt.
  • Végétalisation de nos entrées de ville, de nos rues, de nos venelles et de nos impasses.
  • Expérimentation d’un marché bio et circuits courts.
  • Promotion de l’agriculture urbaine avec l’implantation d’une micro-ferme.
  • Participation éco-citoyenne : ramassage de déchets, désherbage citoyen, composteurs collectifs etc.

Le Bouscat, une sécurité renforcée au service des administrés

  • Renforcement des effectifs de la police municipale et du dispositif des citoyens vigilants.
  • Mise en place de rondes nocturnes durant les week-ends et les périodes de vacances.
  • Déploiement de la vidéo-protection dans certains secteurs clefs de la ville.
  • Amélioration de l’éclairage public.
  • Généralisation progressive des zones 30km/h (à l’exception des 5 axes principaux) pour faire du Bouscat, une ville totalement apaisée au sein de la Métropole.

Le Bouscat, une ville qui restera à taille humaine

  • Le Bouscat est une ville « construite ». Les espaces fonciers disponibles y sont plus rares qu’ailleurs. Nous continuerons à exercer le même regard critique et exigeant sur toutes les nouvelles constructions (particuliers/collectifs) afin de préserver l’identité architecturale et paysagère de chaque quartier de notre commune.
  • La transformation du site Peugeot à la Barrière du Médoc donnera naissance à un ensemble immobilier mêlant l’habitat et des activités commerciales et économiques (projet d’une halle marchande), avec une centaine de logements maximum, allant du R+1 au R+3 sur Libération avec un mail ouvrant vers le Parc Bordelais.
  • Notre ville n’a plus vocation à se densifier au-delà de l’axe Libération en lien avec l’arrivée du tram D.
  • Nous continuerons notre politique active d’enfouissement des réseaux et de réfection des trottoirs et de la voirie.
  • Nous réaffirmerons à l’intérieur du PLU, la nécessité de préserver les arbres dans chacune des nouvelles constructions.
  • Prise en compte des situations de handicap en termes de voirie et de mobilité.